« Le bruit du bonheur | Page d'accueil | Anyone at All »

vendredi, 14 octobre 2005

Juliette et chocolat

Le premier samedi d'octobre fut magnifique cette année, une belle journée sans nuage avec une douceur qui flotte dans l'air. C'était encore l'été mais sans cette chaleur écrasante et humide. C'est tout naturellement que l'idée nous vint de passer l'après-midi à se balader dehors, pourquoi pas dans le quartier latin ?

Le quartier latin de Montréal se situe en plein centre-ville, et s’étale sur quatre rues du nord au sud et cinq petites rues d’est en ouest. Là se côtoient allègrement un milieu étudiant et un univers artistique et culturel. La proximité de l’UQÀM (université de Québec à Montréal) y est pour beaucoup, ainsi que l’implantation de la nouvelle grande bibliothèque nationale du Québec. Ajoutez à cela plusieurs théâtres et cinémas, la cinémathèque québécoise et l’office national du film, des bouquinistes et autres disquaires, et une centaine de restaurants de toutes sortes avec terrasse, vous aurez une idée du quartier. Il y a même une brasserie 3 Brasseurs sur deux niveaux. Elle est trois fois plus petite que celle de Madiana en Martinique mais la bière est aussi bonne, faite sur place, et la salade au saumon et fromage blanc est délicieuse. L’hiver dernier, nous y sommes allés avant un concert de Francis Cabrel au Théâtre St-Denis.

Mais rapidement, cet après-midi de fin d’été s’écoule et les terrasses extérieures nous donnent envie de passer à table ! Il est vrai qu’à Montréal, comme dans les restaurants de tous les pays industrialisés, on mange à toute heure. Et à 17 heures, les plus belles terrasses sont toutes bondées. Notre attention est alors retenue par une discrète enseigne ‘Juliette & Chocolat’ juste en face du célèbre Théâtre St-Denis. Nous ne l’avions jamais remarqué auparavant. Il y a sept tables sur la terrasse. Quatre ont été squattées par deux groupes d’étudiants tous livres ouverts, et dont rien ne les aurait tiré de leur passionnante lecture pour les premiers et tapageuse conversation pour le deuxième groupe. Il a un couple à une autre table, et deux copines à une autre. La dernière table disponible est sans chaise, coincée dans un coin entre le mur et les étudiants !! Elle est pour nous, assurément ! À notre demande, la serveuse plein d’entrain secoue tout ce monde et nous dégage la table, apporte chaises et nous voilà installés sur la terrasse de Juliette & Chocolat. Nous ouvrons alors la carte et là, imaginez : une carte de huit pages où il est question de chocolat sous toutes les formes envisageables, en liquide, solide, boissons, gâteaux, crêpes, noir, blanc, au lait, équitable, du Guatemala, d’Afrique, de Suisse… On relève également à l’intérieur de l’établissement, la présence d’une vitrine qui expose les carrés de chocolat fin vendus en ballotins, et dans une armoire vitrine avec des plaques tournantes les énormes forêts noires et autres immenses gâteaux au chocolat, si d’aventure un gâteau entier vous tente. Il y a aussi d’autres salles plus intimistes avec lumière tamisée.

Pour ceux qui veulent quand même un repas complet avec un plat salé, la carte offre tout un choix de galettes de Sarrasin. Cependant quand on vient ici, on finit certainement par en arriver au chocolat, d’une manière ou d’une autre. La savoureuse galette au pesto, jambon et fromage de chèvre n’est qu’une introduction. Ensuite l’initiation au vrai chocolat commence, il vous faudra plus qu’une visite pour explorer la carte car attention aux abus, il y a quelques témoignages sur le web qui attestent de crise de foie après leur mémorable visite chez Juliette & Chocolat.

Article en anglais sur Juliette & Chocolat, cliquez ici.

medium_juliette2.jpg

Publié dans Vivre au Québec | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |

Commentaires

Tu me donnes tres faim et il n'est que 9 heures du matin. :-) Et je suis de plus en plus convaincue qu'il va me falloir visiter Montreal !

Écrit par : sipakv | lundi, 13 février 2006

Salut Sipakv, on est sur le même fuseau horaire: il est 9h13 au Québec !!
J'aime beaucoup Montréal de toutes les villes que j'ai visitées.
Plus que Paris, plus que NY... J'aime les States pour les vacances, idem pour l'Europe. Mais pour vivre, Montréal présente de bons compromis. Je trouve que cette ville a su associer le meilleur de la France avec les avantages de l'Amérique du Nord.
Toronto à 1h d'avion d'ici, c'est déjà les USA au niveau de tout (mentalité, alimentation, mode de vie) et le reste du Québec est trop frenchie campagnard !

Écrit par : Lilia | lundi, 13 février 2006

 

© 2006 Copyright, Design & Textes de Lilia
Pour toute question, me contacter