« Le printemps | Page d'accueil | Consolation et endurance »

lundi, 03 avril 2006

Bureaux cubicules

Action Office design"Si votre bureau à cloisons vous déprime, vous n’êtes pas le seul. L’inventeur de ces cloisons, l’Américain Robert Propst, regrette amèrement son idée. Lancé en 1968 par la compagnie Herman Miller sous le nom de « Action Office », le système des cloisons amovibles était supposé augmenter la productivité des travailleurs. L’idée de Propst était de maximiser la surface de travail à l’aide des panneaux verticaux, mais aussi de nombreuses étagères assorties.

Son propos, dit-il, a été mal interprété au fil du temps puisque les cloisons ont surtout réduit l’espace dont pouvait disposer chaque travailleur et transformé nombre d’entre eux en « Dilbert » frustrés.

Il reste un espoir à l’horizon : le télétravail, qui ne nous libérera pas seulement des cloisons amovibles, mais aussi des bouchons de circulation et du mauvais parfum de notre collègue de gauche."

Article paru dans La Presse du 13 mars 2006.

Personnellement, j’aime bien les bureaux cubicules (ou Action Office) car ils permettent d’attribuer à tous les employés un univers standard. Tout le monde est mis sur le même pied d’égalité, un peu comme l’uniforme à l’école. Ensuite, chacun peut décorer et personnaliser à sa guise, dans une certaine mesure. Chez nous, il est même permis d’écouter le genre de musique qu’on veut, à un volume raisonnable. Cela me rappelle cette note que j’ai écrite sur l'ambiance au bureau !!

Life in a cubicle

Publié dans Vivre au Québec | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |

Commentaires

Je déteste les cubicules, c'est complètement inapproprié avec mon travail. Quand je dois appeler mon personnel outre-mer toute la matinée, ca ne me tente pas vraiment de tenir le combiné du téléphone des heures, alors autant profiter de la technologie du main-libre....mais avec cubicule, on risque de partager nos conversations téléphoniques à tout le monde. Aussi, nous produisons des rapports chaque trimestre aux bailleurs de fonds, on se retrouve à perdre la concentration avec tous ces bruits qui s'infiltrent dans nos oreilles. Aussi, j'aime l'idée d'avoir mes tableaux et photos sur le mur, ce qui ne marche pas avec les cubicules :-). Je lance un cri de guerre car notre OING est en pleine expansion et on manque d'espace, je risque de perdre mon grand bureau fermé, isolé et fenêtre pour un maigre cubicule :-)...pétition sur le blog de Lilia :-p

Écrit par : elodieriana | lundi, 03 avril 2006

C'est marrant parce que chez nous, on nous dit qu'on a des plateaux "à l'américaine" ce qui consiste à nous expliquer pourquoi il n'y a pas de porte qui séparent les services, mais nous ne sommes pas cloisonnés à l'intérieur de nos services.

C'est d'ailleurs un peu la foire quand tous les téléphones sonnent en même temps, qu'il y a des visiteurs, ...

Cela dit, j'aimerais un peu plus d'intimité, certains sont très bruyants, et même si on s'y fait à la longue, il reste des moments insupportables.

Écrit par : maazz | lundi, 03 avril 2006

Chez nous, on est en "open space", et comme dirait maazz, effectivement c'est un peu la foire qd plusieurs discutent au téléphone en mm temps. Par contre, côté ambiance, on se parle tous bien : No problemo. Et qd on est tous concentré, on entendrait des mouches volées (un silence à faire peur, dès fois qd je relâche la concentration).

Écrit par : Marc | lundi, 03 avril 2006

Elodieriana, pendant environ 10 mois, j'ai occupé un bureau fermé car c'était un poste en ressources humaines. J'aimais bien mais tout de suite ça faisait "boss" ici et donnait l'impression de gagner plus, ce qui n'est pas vrai !! Maintenant, je suis dans un cubicule comme presque tout le monde et je suis plus heureuse, en plus je suis près de beaucoup de fenêtres qui me permettent de voir les saisons, et je peux décorer pas mal mon bureau !!

Maazz, c'est vrai que côté ambiance ça bouge beaucoup, surtout s'il n'y a pas de cloisons. Les études démontrent que la concentration est favorisée par le fait de ne pas se voir, plus que par l'absence de bruit. Car quand on se voit depuis chacun son bureau, on a tendance à se regarder (ou on pense à tout moment qu'on peut nous regarder !!!)

Marc, j'ai lu aussi (Washington post je crois) que la première chose qui gêne dans un Open space ou Open office, c'est les employés qui parlent trop fort au téléphone, ensuite en 2) les parfums trop odorants, en 3) les gens qui font du bruit en mangeant (lol) et 4) les employés qui manquent d'hygiène corporelle. Alors imagine celui qui rassemble tout ça, je ne veux pas être sa voisine, même séparés par des cloisons !! LOL

Écrit par : Lilia | mardi, 04 avril 2006

Alors moi j'ai connu (3) et (2) puisqu'à un de mes emplois ma voisine mangeait tous les midis du céleri en branches dont je déteste cordiaement l'odeur... et ça faisait schrunch scrunch
Pour répondre à ta question Lilia, oui j'ai demandé la citoyenneté; j'ai mon petit passeport bleu mais il est périmé :( et j'ai pas encore fait les papiers.

Écrit par : Isabelle | mardi, 04 avril 2006

Isabelle, Pas drôle en effet, c'est de la cohabitation quasiment !!! J'ai exploré un peu tes sites 27 et 29, je les ai trouvés intéressant. Tu t'intéresses à la fois à la photo et à la bible !!

Écrit par : Lilia | mercredi, 05 avril 2006

 

© 2006 Copyright, Design & Textes de Lilia
Pour toute question, me contacter