« Festival de jazz | Page d'accueil | Mozilla Firefox »

mercredi, 05 juillet 2006

Ma Martinique


Fort-de-France


Rocher du Diamant


Les Salines


Martinique Voiliers


Les plages de la Martinique


Les Salines à cheval


Montagne Pelée


Vue de la femme couchée, Les Trois-Ilets

"Conquest Of Paradise" 1492 - Vangelis

17 ans… C’est exactement le temps que j’ai passé à vivre en Martinique, île française située entre la Mer des Caraïbes et l’Océan Atlantique. 17 ans, c’est plus de la moitié d’une vie quand on a la trentaine. J’y ai vécu une partie de mon enfance, toute mon adolescence et le début de ma vie d’adulte : le collège, le lycée, l’université. Que retiendrais-je de ces années ?

Ceci n’est pas une tentative de rétrospective. Encore moins un bilan comme on en fait au tournant de sa vie. Ma vie continue sans plus de heurts, ni de cahots … Peut-être le besoin de s’arrêter un instant, prendre le temps de regarder par la fenêtre à défaut de pouvoir (vouloir) se retourner sur les traces laissées par mes pas sur le sable du passé.

J'ai énormément visité plusieurs autres îles de l'archipel des Caraïbes. Mais, il est une certitude que je n’aurais pas été la même si j’avais passé tout ce temps ailleurs, dans une autre île ou sur un autre continent. Je reconnaitrai toujours le doux parfum de l’océan, de la mer qui se retire, bordée par les allées d’hibiscus et de bougainvilliers, eux-mêmes flattés par la présence discrète des colibris. L'odeur des fruits et des fleurs, la moiteur de l'air, le bruit exaspérant des insectes la nuit mais qui vous manque tant quand vous quittez ce pays...
Avec les années et le peu de recul que j’ai à présent, je me rends compte que les souvenirs négatifs s’estompent progressivement pour ne laisser place qu’aux meilleurs moments et retenir ce qui a de plus positif chez les gens uniquement. Tant mieux.

Une certitude acquise, c’est que je parle couramment le créole maintenant, en y mettant l’accent et les expressions. Le désir de s’intégrer est parfois plus fort que tout, et je le soupçonne d’avoir emporté alors avec lui une partie de mon identité propre, insuffisamment implantée en moi sans doute, ou n’a pas pris racine assez profondément dans le creux de mon âme… Je ne sais pas. Bien que je ne m’identifie pas à une antillaise à part entière, je sais que j’ai des traits de caractères propres à cette culture : comme la susceptibilité. Qu’ils prétendent faussement comme étant une sensibilité. Je reste difficilement sans réaction devant une critique directe, je le prends pour moi qu’elle me fasse mal ou pas, je ne peux m’en départir. Je recherche la critique mais je crois que je l’accepte mal… Mais j’ai le mérite de ne pas garder rancune, quel que fusse l’affront en question.
Aussi, comment ne pas relever et aimer l’ambivalence affective de l’être antillais : partagé entre l’insouciance caractéristique des gens des îles tropicales, de plus assez prospères, et remué par moments par les questions d’existentialisme franco-françaises, qui portent sur son devenir, son présent et un retour constant sur son passé qui remonte à l’Afrique.

J’ai moi-même ainsi essayé de faire mon chemin à travers tout ceci, portant déjà avec moi le poids de mes propres origines, tout en aspirant et le toit béant, ouvert vers d’autres horizons. Je n'ai pas de regrets, ça ne me manque pas non plus. J'y ai laissé des gens que j'ai aimés, d'autres que j'aimerai toujours. Mais c'est une page que j'ai tournée à jamais. Alors, que retiendrais-je de ces années ? beaucoup et pas grand-chose dans le fond, peut-être la certitude d’avancer…

Publié dans Le Bonheur, Madagascar | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook |

Commentaires

un peu de moi dans tout ceci sauf que moi c'est de ton île que je parlerais!!!
17 ans aussi
j'aurais bien pu signer ton billet ce soir
mais je n'ai pas tes mots alors moi c'est en images que je raconte!
merci lilia
bonsoir

Écrit par : dite | mercredi, 05 juillet 2006

Mon île ? laquelle ?? LOL je plaisante !!
En effet, tu as le coup de main maintenant pour les photos, et également les fleurs qu'il faut !! Merci à toi Dite...

Écrit par : Lilia | mercredi, 05 juillet 2006

Et oui Italie-France dimanche pour notre plaisir...hi hi...Allez zizou

Écrit par : Casimiri | mercredi, 05 juillet 2006

Casimiri, LOL tu jubiles !!! Moi je dis que l'Italie va gagner !!!! (atao miady ilay baolina, sa ahoana ?!!!)

Écrit par : Lilia | jeudi, 06 juillet 2006

Coucou Lilia, une petite visite chez toi aujourd'hui m'a permis de découvrir deux blogs qui m'ont beaucoup plu : celui de Dite et celui de Flo.
Tiens, tiens, susceptible toi aussi ?
Le bruit que font les insectes durant la nuit est la sensation qui m'a marquée en arrivant à La Martinique en pleine nuit. C'est assez impressionnant quand on ne connait pas !
A bientôt Lilia !

Écrit par : tinou | jeudi, 06 juillet 2006

Coucou Tinou !! Oui je sais que je suis susceptible... tu en connais d'autres ?!!
Oui Dite, c'est une habituée... on a presque la même histoire !! Par contre Flo, tu l'as trouvée chez moi où (oups) !!!

Écrit par : Lilia | jeudi, 06 juillet 2006

Coucou Lilia !!!
J'ai pas (encore lu) le post mais j'ai sauté directment sur Vangelis !!!
Waoooo !!!
Tu connais aussi "Delivrance from Antartica" ? ou "Alexandre le grand" ?

Écrit par : Marc | vendredi, 07 juillet 2006

Tu y étais enfant, j'y suis arrivée adulte. Et "seulement" 10 ans. Je n'ai pas appris le créole. Adulte c'est moins facile. Mais il a fallu aussi 10 ans pour que nous soyons acceptés. J'ai beaucoup appris durant ces 10 ans, et il en restera toujours quelque chose. Pourtant, tu vois, nous avons failli y retourner il y a maintenant 3 ans. Nous nous sommes mariés à Trois Ilets et cela faisait 20 ans. Cela n'a pas pu se faire. Je crois que je n'y retournerai plus. J'engarde toutefois, avec le recul, un très bon souvenir.

Écrit par : kipik | vendredi, 07 juillet 2006

Tu y étais enfant, j'y suis arrivée adulte. Et "seulement" 10 ans. Je n'ai pas appris le créole. Adulte c'est moins facile. Mais il a fallu aussi 10 ans pour que nous soyons acceptés. J'ai beaucoup appris durant ces 10 ans, et il en restera toujours quelque chose. Pourtant, tu vois, nous avons failli y retourner il y a maintenant 3 ans. Nous nous sommes mariés à Trois Ilets et cela faisait 20 ans. Cela n'a pas pu se faire. Je crois que je n'y retournerai plus. J'en garde toutefois, avec le recul, un très bon souvenir.

Écrit par : kipik | vendredi, 07 juillet 2006

coucou lilia
merci à tinou d'être passée me voir!
concernant flo
vient voir ma note sur les hortensias et tu comprendras!
flo vit depuis 22ans au Japon, ici en France elle a connu une amie malgache qu'elle n'a jamais revue.....
veloma
bonW E

Écrit par : dite | vendredi, 07 juillet 2006

Oui j'ai trouvé le blog de Flo en allant chez Dite. A ce propos, je vais le signaler à un copain blogueur de Tours qui a vécu plus de 20 ans au Japon. Cela va surement l'intéresser. Il est revenu en France il y a peu avec sa petite femme japonaise !
Tu me demandes si je connais des susceptibles ? ah non... (sourire en coin).

Écrit par : tinou | vendredi, 07 juillet 2006

Je viens de découvrir ton blog et de lire ta note sur "ta" Martinique. Moi, la métropolitaine, j'y suis allée deux fois en famille en vacances. Mais quelles vacances ! :-) Alors, l'histoire de la "susceptibilité" antillaise serait donc exacte ? J'avais du mal à y croire. En tout cas, je reviendrais régulièrement flânée ici. Un vrai bol d'air frais...

Écrit par : Corinne | mercredi, 12 juillet 2006

Marc > non je ne connais pas, mais je suis sure que c'est beau.

Kipik > oui ma mère a également eu plus de difficultés à s'adapter et ne parle toujours pas créole couramment. C'est ma commune préférée les Trois-Ilets, tu dois avoir de belles photos de mariage. As-tu eu le temps de connaître le village créole qu'ils y ont mis en place, avec des villas créoles et des restaurants en terrasses ? C'est très joli.
Je comprends ta décision de ne plus y retourner, il y a beaucoup de choses à voir ailleurs, même dans la Caraïbe. Moi j'y retournerai probablement car ma famille proche y est toujours.

Dite > la blogosphère est infinie :-))

Tinou > je vais de ce pas faire la connaissance de Flo. Je sens que ça va me plaire

Corinne > Bienvenue à toi dans mon univers! et merci de partager ton expérience en Martinique. Je peux te relater des faits de la susceptibilité des antillais, c'est pas un mythe Hahahaha!!! Je suis allée chez toi, c'est hyper bien documenté, je reviendrai lire plus posément... Et merci pour le "vrai bol d'air frais", je le prends personnel !! ;-)

Écrit par : Lilia | mercredi, 12 juillet 2006

fort-de-france vu des trois-ilets (foyalais foyalaises je vous ai compris)
le diamant
les salines
saint-pierre
je ne sais pas où se trouvent les chevaux
je suis passé par là en août, la luminosité n'est pas la même

susceptibles ? plutôt 2 fois qu'une ! que les iliens qui n'ont pas de défauts jettent le premier caillou !

pour diégo il y a une certaine soanja a fait la même chose - de façon aussi succulente et... mélancolique au fond
veloma ry fahazazana

Écrit par : Rajiosy | mercredi, 12 juillet 2006

Rajiosy > hum hum, je vois que j'ai affaire à un connaisseur ;-) As-tu vécu là-bas ou seulement en vacances ? t'as l'air de maîtriser le sujet (sites et susceptibilité)...
Ça m'intéresse ce récit de Saonja. Où pourrais-je le lire ? As-t-elle un blog ?
Merci

Écrit par : Lilia | mercredi, 12 juillet 2006

il suffit de taper "SOANJA" sur google et tu tomberas forcément sur son blog qui est écrit en malgache
matynik : je suis en fait passé à plusieurs reprises là-bas et donc visité pas mal de places. une fois en pleine campagne, pas loin de st-pierre, un vieux monsieur m'a parlé en créole pendant 5 minutes en me prenant pour un coolie (un malbar diraient les réunionnais). un bon souvenir

je me souviens d'un bain ensoleillé aux salines où nous étions parvenus par hasard entre 2 averses au mois d'août.

comment s'appelle déjà la route qui sillonne le centre de l'île et qui passe par balata

Écrit par : Rajiosy | mercredi, 12 juillet 2006

Moi aussi j'ai suis une coulie pour tout le monde là-bas, LOL. Difficile de convaincre du contraire vu que je parle créole avec leur accent... j'ai renoncé à insister !
La route de la Trace.... ah là là tu me ramènes en arrière dans mes souvenirs !!
La Martinique est magnifique en vacances ;-))

Écrit par : Lilia | mercredi, 12 juillet 2006

Rajiosy, je viens de constater une autre anomalie de mon blog avec Mozilla. Les libellés de mes photos de la Martinique n'apparaîssent pas. Alors que j'ai utilisé le code html "on mouse over" et sur IE les étiquettes apparaîssent au passage de la souris sur les petites photos... Je ne sais pas si tu as encore IE sur ton ordi (ou sur un autre). Ça t'aurait aidé à reconnaître les lieux. Mais remarque... tu as presque tout reconnu !!!

Écrit par : Lilia | jeudi, 13 juillet 2006

la route de la Trace !!! j'y ai vu des cabris et tout au bout vers le Nord, il y a un pont en métal comme ceux qui existaient du côté de Tamatave. Je me suis baigné sur une petite plage de sable noir mais je ne me rappelle plus du nom du village. Effectivement, il n'y a pas de légende sur les photos. Désolé, j'utilise exclusivement Firefox et de temps en temps Safari. No IE at home !

Écrit par : Rajiosy | jeudi, 13 juillet 2006

Grand-Rivière peut-être ? Le pont dont tu parles est dans cette commune.
Tout le sable est noir là-haut (en référence au Nord de la Martinique, aux alentours de la Montagne Pelée)

Écrit par : Lilia | jeudi, 13 juillet 2006

izay mihitsy ilay izy : Grand-Rivière
et pas loin il y a des plantations d'ananas et une habitation
souvenirs souvenirs !

Écrit par : Rajiosy | vendredi, 14 juillet 2006

C'est vraiment un grand bol d'air pur !!! Et la musique a été bien choisie ! Les photos aussi d'ailleurs... bref une bonne équilibre et un post qui invite à l'évasion...
Merci Lilia

Écrit par : Marc | mardi, 18 juillet 2006

Rajiosy > Grand-Rivière, Morne Rouge, Macouba, Marigot.... Rah la la..... des noms qui ont beaucoup de sens pour moi.... Merci pour tes clins d'oeil qui me ramènent à mon passé.

Marc > Merci, les photos ne sont pas de moi, c'est google images. Mais c'est vrai que j'ai fabriqué les vignettes et mis dans le cadre bleu (ça m'a pris du temps qd mm) donc je prends les compliments pour moi !! ;-)

Écrit par : Lilia | mercredi, 19 juillet 2006

Merci pour ce moment d'évasion, j'aime bien tes photos et aussi ta façon d'écrire....
je continue la visite, à bientot
et merci de ta viste du coté de chez moi ;-)

Écrit par : Tatiana | lundi, 12 février 2007

Merci à toi Tatiana. Bienvenue ici et à bientôt !

Écrit par : Lilia | lundi, 12 février 2007

C'est vrai que la Martinique est une île magnifique et chaleureuse.

Écrit par : athos99 | jeudi, 04 septembre 2008

 

© 2006 Copyright, Design & Textes de Lilia
Pour toute question, me contacter