« Note d'humeur #7 | Page d'accueil | Prénoms excentriques »

jeudi, 18 octobre 2007

Devenir parents au Canada

Mother and babyÇa n’a jamais vraiment aiguisé ma curiosité. Non pas que le sujet ne m’intéressât point mais je ne me sentais pas concernée et je ne ressentais pas le besoin d’en savoir davantage en profondeur. Et pour cause…

Bien que ce fut une décision murement réfléchie, j’ai donc un retard monstre à rattraper en matière de documentation sur le fait de devenir parents tant sur le plan physique (oui, oui), émotionnel ou financier, que les changements que cela implique dans une vie bien installée et réglée.
Je dirais (et c’est un peu bateau) que seuls ceux qui sont passés par là sont en mesure de comprendre pleinement. À moins qu’ils l’aient vécu avec quelqu’un de très proche qui a su tout partager.

Le fait d’habiter au Canada implique aussi un apprentissage des différences avec la France, aussi bien sur les variations dans les pratiques médicales que sur l’aspect fiscal. Pour le premier point, je reviendrai probablement là-dessus dans un prochain billet (quand je serais plus inspirée pour débattre du sujet !) mais pour le côté fiscal, j’ai été agréablement surprise de tous les avantages financiers reliés à la maternité au Canada et plus précisément au Québec. Et contrairement à ce que j’ai connu notamment aux Antilles françaises (où cela fait l’objet de conversations fréquentes), on fait peu de publicité ici des différentes prestations sociales disponibles.

Déjà, il faut savoir qu'il y a deux régimes fiscaux distincts: celui du gouvernement fédéral (le Canada) et celui provincial (le Québec pour nous) en fonction de la résidence principale. De même donc qu’on paie des impôts aux deux institutions, en retour on bénéficie aussi des prestations des deux quand l’occasion se présente. De toutes les provinces du pays, le Québec offre le plus d’avantages pour ce qui est des prestations familiales. Depuis notamment des modifications importantes apportées à la loi en janvier 2006, le congé de maternité/parental est maintenant d’une durée d’un an, rémunéré à 70% pendant les 6 premiers mois, puis à 50% pour le reste. Avec réduction d’impôts telle qu’on a quasiment le même salaire en fin de mois qu’avant la maternité (selon les dires de mes collègues passées par là), en sachant qu’ici on est prélevé à la source quand on est salarié. Associé à cela, il y a la prestation pour soutien aux enfants, la prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE), la prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE)… bref la liste m’a assez étonnée !

Le gouvernement canadien veut repeupler le pays à ce qu’il paraît. Il semble qu’ils aient mis les moyens :)
En tout cas, ça a l’air de fonctionner car je n’ai jamais vu autant de femmes enceintes et/ou avec des bébés autour de moi !

___________
Ressources:
Devenir parent (résumé des prestations et autres), site du gouvernement Québec.
Mieux vivre avec notre enfant de la naissance à deux ans, Guide pratique pour les parents.
Service Canada pour familles et enfants, site du gouvernement Canada.
Renseignements pratiques pour les parents, site de Sécurité Canada.

Publié dans Maternité, Vivre au Québec | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |

Commentaires

"le congé de maternité/parental est maintenant d’une durée d’un an, rémunéré à 70% pendant les 6 premiers mois, puis à 50% pour le reste."
trop bien ca Lilia. Tu auras tout le temps de faire du bonding avec ton enfant.

Ici, conge de maternite = 12 semaines, et puis le bon vouloir de ton enterprise, et meme ils ne sont pas obliges de te donner quoi que ce soit si tu n'as pas travaille pour eux plus d'un an, et s'ils n'ont pas plus de 50 employes.

Écrit par : sipakv | samedi, 20 octobre 2007

En France nous n'avons pas assez de facilités après la naissance d'un enfant, le congé est trop court et les entreprises se moquent royalement du sort des mères de famille.
Et les hommes sont bien trop peu impliqués.
A bientôt Lilia

Écrit par : Marie Bland | samedi, 20 octobre 2007

en France, le papa a qd même droit à 11j de congés de paternité après naissance !
pour le 3ème enfant, la maman a droit à 6 mois de congés de maternité si je ne m'abuse.

Écrit par : Rajiosy | dimanche, 21 octobre 2007

J'ai la chance d'un mari implique qui met la main a la pate et d'un boss comprehensif dont la femme est une mere au foyer depuis 10 ans. Ca aide beaucoup surtout pour les visites au medecin, lorsque les gosses sont malades, les reunions des parents etc... .

Et aussi j'ai choisi un rythme plus lent au travail, moins d'argent, mais plus de disponibilites pour les enfants surtout que le mari implique voyage quand meme beaucoup internationalement.

Etre maman, c'est d'abord beaucoup de choix a faire aussi...

Par exemple : accouchement naturel avec douleur ou sans douleur - avec epidural? Allaiter ou ne pas allaiter? Pomper au boulot ou ne pas pomper ? Revenir au boulot ou rester a la maison? Nanny ou creche ? Couches culottes a jeter ou couches a laver? Cosleeping ou pas? Ecole publique ou privee? et ca n'en finit pas...

Écrit par : sipakv | dimanche, 21 octobre 2007

Je reviens sur ton blog et j'adore toujours. Je passerai te relire car il est toujours intéressant de comprendre. Je te souhaite une bonne semaine et à bientôt

Écrit par : eleonore | dimanche, 21 octobre 2007

@ Sipakv. Tout à fait d'accord avec toi pour ce qui est de faire des choix en fonction de l'orientation qu'on veut donner à sa vie. Il y a déjà celui de choisir de faire des enfants ou pas... Mais c'est vrai qu'il y a des employeurs plus ouverts que d'autres, ou qui ont plus d'expérience sur le sujet, qui sont passés par là ou plus compréhensifs tout simplement.

Mon boss pense que de nos jours, une femme peut faire carrière même en ayant eu un enfant (ou plusieurs), en prenant le temps de vivre. À commencer déjà par le congé de maternité d'un an, partir en toute quiétude en sachant que ta place est garantie à ton retour. C'est la loi !

Sinon, la nouvelle loi permet aussi de raccourcir ce congé si on veut et de gagner plus d'argent en compensation, 43 semaines payées à 75%
Avant au Québec, c'était seulement 6 mois payés à 50%. Et les gens faisaient quand même des enfants !

Il est certain que c'est moins souple aux USA et je me demande comment les femmes de condition modeste font. Ça laisse assez dubitatif quand on sait que c'est un pays que le reste du monde idéalise autant.

Écrit par : Lilia | lundi, 22 octobre 2007

@ Marie Bland. Euh, tu généralises vite je pense. La France est un des pays au monde où il y a le plus d'"avantages sociaux" à avoir des enfants et dans lequel la femme est la plus protégée vis-à-vis de ses employeurs à mon avis.
C'est sûr qu'on peut toujours améliorer ou trouver à redire, mais en faisant un peu le tour ailleurs on voit que ce n'est pas si mal que ça :))

Écrit par : Lilia | lundi, 22 octobre 2007

@ Rajiosy. Le congé parental peut être pris par la mère ou le père ici au Québec (32 semaines) mais en général c'est la femme qui le prend.
http://www.formulaire.gouv.qc.ca/cgi/affiche_doc.cgi?dossier=9467&table=0#18

Sinon mis à part tout ce que j'ai mentionné ci-dessus, l'homme peut prendre en plus 5 semaines, ce qui dépasse les 11j en France alors :)))

Mais il me semblait que les femmes prennent au moins 1 an de congé là-bas à chaque naissance, en tout cas tous les cas de remplacement dont j'ai eu connaissance autour de moi. Les femmes partaient pour un an.

Écrit par : Lilia | lundi, 22 octobre 2007

@ Eleonore. Merci et bonne semaine à toi aussi.

Écrit par : Lilia | lundi, 22 octobre 2007

Lilia,

Les Etats Unis c'est certain font un peu jungle de ce cote la. Il y a moins l'attente de l'etat providence qui reglemente pour toi ici, et en parlant aux Americains, j'ai ete etonnee de voir que certains n'en veulent pas de ces reglementations a l'europeenne et qu'ils preferent leur situation. Amazing?

Ici tu trouves ta solution et tu la tailores a ton gre (ou au gre de ton employeur). Et pourtant, malgre ces conditions difficiles, les Americains font beaucoup d'enfants ! J'admire. Il y a beaucoup de support system ici, sous forme de familles et d'd'amis.
Et puis si tu n'as pas de sous, le county subventionne la creche ou la nanny. Et si tu n'as vraiment pas de sous, tu peux toujours recourir aux baby sitting coops. DC est si internationale que tu as des baby sitting coops pour toutes les nationalites imaginables.

Sinon malgre le peu de couverture sociale, il y a quand meme beaucoup de choix pour une balance work-life. Dans mon entourage immediat : le temps partiel, la semaine compressee, travailler a la maison 1 ou 2 jours par semaine, etc...

Sinon 1 annee a la maison, ca peut paraitre ideal a premiere vue, mais ca depend beaucoup de chacun. Moi, ca me paraitrait beaucoup trop long. Chacun son truc, hein?

Écrit par : sipakv | lundi, 22 octobre 2007

Sipakv,
Je crois que le Canada est à mi-chemin entre les deux systèmes et le Québec a tendance à se pencher davantage vers le système français, ce pour des raisons historiques et culturelles (le code civil québécois est très proche du français). Ce que je relève ici c'est qu'on ne fait pas beaucoup de publicités autour des aides sociales et si tu ne fouilles pas, tu peux passer à côté.
Il me semble que la valeur travail, volonté et débrouillardise sont quand même beaucoup plus mis en avant en amérique du nord qu'en France où il y a plus d'assistanat.
Par exemple, cela permet notamment ici de développer des initiatives intéressantes comme le travail à la maison (home office) très répandu chez les femmes comme chez les hommes. Il y a plus d'emplois à temps partiel aussi ici pour permettre à ceux qui le choisissent de passer plus de temps avec la famille tout en gagnant quand même dignement leur vie.

En tout cas, il faut trouver sa façon de fonctionner qui nous convient le mieux. Et tu sembles trouver ton équilibre là où tu es :))

Écrit par : Lilia | lundi, 22 octobre 2007

Bonjour Lilia.
Je ne pense pas généraliser, la femme est protégée par la loi en France mais dans la réalité de tous les jours c'est bien différent avec les employeurs.
Je le dis pour l'avoir connu et vu autour de moi.
Pas évident d'avoir un enfant quand on veut travailler, en France ou ailleurs

Écrit par : Marie Bland | mercredi, 24 octobre 2007

@ Marie Bland. J'ai connu plusieurs femmes qui ont eu des enfants en France, pour lesquelles le retour au travail s'est très bien passé à chaque fois.
Tout dépend de l'attitude de l'employeur et de la stabilité de ton emploi, comme partout je pense mais au moins en France et au Québec, la loi est là pour pallier à certains abus, et c'est pour ça que je dis que c'est mieux dans un sens.

Il est sûr qu'avoir plusieurs enfants est un défi plus important encore. Mais notre responsable de RH dans mon entreprise a eu 2 enfants presque à la suite et son retour s'est passé sans aucun problème.

Écrit par : Lilia | mercredi, 24 octobre 2007

 

© 2006 Copyright, Design & Textes de Lilia
Pour toute question, me contacter