« De l’attachement à la formation de l’estime de soi | Page d'accueil | Le travail des enfants »

mercredi, 16 avril 2008

Pourquoi immigrer au Canada ?

Le Canada est un des derniers pays riches à avoir encore ses frontières ouvertes potentiellement à tous les candidats à l’immigration. Le statut de Résident permanent s’obtient selon un système de points, des critères objectifs qui mettent en valeur la formation mais aussi l’expérience professionnelle, l’âge, les langues parlées… un point fort dans un domaine pouvant compenser les autres atouts manquants.
Les raisons de cette politique ? Le taux de natalité serait trop bas, il faut peupler le pays par d’autres moyens. Car à ce rythme-là et avec la vitalité économique, on en viendrait à manquer de main d’œuvre active dans quelques années!

Mais après tout, pourquoi immigrer au Canada ?

La réponse varie en fonction du pays d’origine du répondant. Celle de ceux qui viennent de l’hémisphère sud diffère habituellement de ceux qui sont ressortissants des pays dits-industrialisés. On comprend facilement les motivations des premiers; on quitte, souvent à regret, son pays natal pour des raisons économiques, parfois mais plus rarement en tant que réfugiés. L’emploi, le système de santé, la scolarité, le logement, la sécurité… enfin la vie quotidienne en général, tout est mieux ici. Pour la plupart d’entre ceux de cette catégorie, le Canada est la terre promise, une aubaine à ne pas rater, inespérée. Surtout le système de santé est le paradis pour eux, inégalé. Les statistiques démontrent que ce type d’immigrants a tendance à rester au pays définitivement.

Pour la deuxième catégorie, venir vivre au Canada est un choix volontaire. Rarement la dernière option dans la liste de leurs projets. En effet, ceux qui viennent de France, de Suisse, de Belgique, d'Allemagne, des États-Unis, du Royaume-Uni, etc… quittent des conditions de vie similaires à ici. Ils ne viennent donc pas pour trouver un niveau de vie plus élevée ou plus confortable forcément. Ils doivent même souvent recommencer à zéro au Canada professionnellement, même s’ils peuvent ensuite progresser beaucoup plus vite et retrouver le grade équivalent à ce qu’ils ont laissé. Non, ils ont d’autres motivations que celles purement économiques : elles seraient culturelles, l’envie de vivre la différence, de relever d’autres défis professionnels, l’attrait de l’Amérique du Nord (le rêve américain?), être confrontés à une autre mentalité, se dépasser sous d’autres cieux et aussi avoir l'occasion de pouvoir s’adapter à des saisons extrêmes. Plusieurs d’entre eux veulent aussi prendre du recul par rapport à la famille proche, tout en évoluant dans un univers qui présente quand même des avantages sur le plan social. Les Canadiens croient d’ailleurs qu’ils ont le meilleur système de santé au monde –parce qu’ils ne connaissent pas le système français ou belge :) Le système canadien est tout de même très intéressant, surtout associé aux assurances privées financées par l’employeur.

On comprend donc facilement que ce deuxième type de candidat à l’immigration considère leur choix comme rarement définitif. Il n’écartera jamais l’éventualité de retourner chez lui, ce qui arrive assez souvent dans les faits après quelques années, après seulement quelques mois pour certains. Le gouvernement canadien reste muet volontairement quant au nombre de retours des immigrants dans leur pays d’origine, considérant ce fait comme étant un échec de l’immigration.

________
Ressources :
Immigrants canadiens selon leur pays de naissance : sur Statistiques Canada
Répartition par catégories de 1980 à 2006 : Citoyenneté et Immigration Canada
Profil et évaluation pour l'immigration : sur Immigration.ca

Publié dans Vivre au Québec | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook |

Commentaires

J'insiste sur le "recommencer à zéro" et le fait de désapprendre tous les acquis. Mais comme on appelle ça acquis et expérience, ça revient facile au bout d'un moment mais il faut vouloir faire le voyage.
On ne dit pas qu'il s'agit de l'Eden, loin de là, c'est juste qu'au moins ici quand tu travailles, on te reconnais pour ce que tu fais et ce que tu vaux et non pas pour la couleur de ta peau ou le nombre de problèmes que tu accumules (d'ailleurs il faudrait faire un post sur ce petit "individualisme social")

Bisesss

Écrit par : jogany | mercredi, 16 avril 2008

Je trouve que tu as bien fait le tour des motivations générales. Je trouverais dommage qu'un retour au pays d'origine soit forcément considéré comme un échec. Quand on a les deux nationalités en particulier, il me semble qu'on est chez soi dans les deux pays et qu'on peut aller à sa guise entre les 2.

Écrit par : Beah | mercredi, 16 avril 2008

Dernierement, j'ai entendu que le Canada veut maintenant faire un screening axe sur les immigrants qui ont une 'certaine' qualification. J'ai un peu peur qu'on derive vers une politique de l'immigration similaire a celle de la France par exemple ... Mais immigrer au Canada n'est pas toujours tout rose pour tout le monde. Si on ne parle que de ces docteurs et ces ingenieurs qui deviennent chauffeurs de taxi parce-qu'on ne reconnait pas leurs diplomes et leur experience a leur juste valeur. BEAUCOUP d'immigrants se retrouvent bien vite noyes dans une desillusion totale. Ce n'est pas pour ternir l'image du pays mais des problemes il y en a et il faut les reconnaitre.

Sinon pour ceux qui ont de la chance et de la volonte a revendre, immigrer au Canada peut etre super-benefique. Moi perso, j'ai immigre pour suivre mon Canadien de mari. Cinq ans apres, je suis une maman etudiante, dur dur. Recommencer a zero oui, on a de la peine quand on tate encore mais une fois trouve le chemin on peut foncer.

Immigrer au Canada, je ne recommanderai pas aux cousins-cousines ou aux amis qui ont deux enfants et plus. L'individualisme comme dit jogany est un real killer. Ici tu marches seul ou tu creves, ca peut etre un choc, un tres grand choc ...

Écrit par : miangaly | jeudi, 17 avril 2008

et en plus brrr, il fait très froid
nefa moa mahazaka manirako ilay zavatra

Écrit par : Rajiosy | samedi, 19 avril 2008

"J'ai un peu peur qu'on derive vers une politique de l'immigration similaire a celle de la France par exemple ... "


Je ne pense pas que ce soit un dérive et la France, dans ce sens je trouve, ne fait que copier le Canada. On regarde les qualifications du candidat à l'immigration et on détermine si celà convient au besoin du pays ou pas.

Je ne soutiens pas la politique d'immigration de l'actuel gouvernement français, mais je lui reconnais une certaine logique dans son fonctionnement.

Après oui, le Canada est vaste et que sûrement ils vont manquer de mains d'oeuvre dans pas longtemps. Mais là encore rien d'exceptionnel, tous les pays européens et occidentaux en général ont une société vieillissante avec un taux de natalité très bas. De ce fait, ces sociétés seront obligés un jour ou l'autre de remplir ses actifs par le biais de l'immigration.

Écrit par : Crjo | lundi, 21 avril 2008

Rajiosy> inona ilay 'zavatra'??? efa mahina sahady aho fa le jiosy indray io!

Crjo> eny ary e, s'ils se copient entre eux au moins qu'ils se copient les trucs positifs. Aussi bien pour l'interet du pays occidental que pour celui des immigrants. Ce que je vois c'est que les pays occidentaux etablissent les regles en fonction de leurs seuls interets et se foutent bien mal de ce que l'immigration peut impliquer dans la vie des immigrants. Le deal doit etre donnant-donnant. Tellement de gens pensent qu'ils se sont fait rouler. Des publicites mensongeres a propos de l'eldorado occidental et puis une fois ici ... surprise surprise! Je suis pour l'immigration pourvu qu'elle soit profitable a tous. Par extension, profitable au pays d'origine des immigrants. Si on devrait forcement passer par la dans l'avenir.

Lilia> je ne sais pas mais j'aurai voulu avoir ton avis - beaucoup plus en profondeur - a propos de l'immigration au Canada. Quel est le visage de l'immigration dans l'Est?

Ta petite fenetre meteo me fait palir d'envie. Conditions actuelles: 25 degres!!! Ici chez nous il a neige depuis jeudi ou vendredi, des problemes a n'en plus finir sur les routes. Tellement typique: le soleil chez vous et le beurk total chez nous et vice-versa. A chacun son tour ;-)

Écrit par : miangaly | mercredi, 23 avril 2008

@ Miangaly. Mon propos était d'évoquer les motivations des 2 grandes catégories d'immigrants (selon mes observations). Après, les expériences (succès ou pas) varient énormément d'un cas à l'autre. Ça dépend des attentes et de la lucidité de chacun je pense.
Certains sont déçus parce qu'ils sont mal renseignés et se sont faits des illusions avant de venir sur place. Il faut aussi un certain tempérament pour se faire sa place ici. Une expatriation comporte toujours beaucoup de risques mais je pense que le Canada présente beaucoup d'avantages si on est préparé.

Écrit par : Lilia | mercredi, 23 avril 2008

@ Miangaly encore. Pour la météo, c'est litérallement hallucinant : on passe de l'hiver à l'été. C'est déjà la canicule et les arbres sont encore comme morts sans feuilles.
Je t'envie presque :))))

Écrit par : Lilia | mercredi, 23 avril 2008

@ Jogany. Perso, j'ai redémarré à zéro aussi. Mais en moins de 2 ans j'ai rattrapé et dépassé le niveau que j'avais en France (Martinique), pourtant j'étais cadre là-bas!
Je n'ai pas eu à retourner à l'école alors que certains conseillers à l'emploi (soi-disant) ici au début me l'avait suggéré pour avoir un diplôme canadien et pas juste faire valoir mes équivalences. pfffff..... heureusement que je ne les ai pas écoutés et j'ai osé postuler dans de grosses boîtes.

@ Béah. Je pense aussi que l'expatriation peut être une expérience de vie temporaire, avec un retour plus ou moins programmé. Mais Immigration Canada ne semble pas voir les choses comme ça, pour les dirigeants du pays, c'est une installation définitive, d'ailleurs pour cela tu payes le fameux Droit d'établissement, une fois ton dossier admis !
Ce qui explique qu'on trouve très difficilement les statistiques des retours.

@ Rajiosy. J'ai pas catché la blague !
Sinon pour l'hiver ici, pour durer il ne faut pas le supporter parait-il, il faut l'aimer.
Sauf bien sûr, si on fait partie de la 1ère catégorie. Là tu n'as pas le choix et j'en connais qui s'en plaignent toute la vie, ils restent enfermés 6 mois, tout l'hiver avec 30C chez eux et -30 dehors.

@ Crjo. Je n'ai pas de jugement à formuler sur le choix politique des uns et des autres. Mais sur le plan pratique, je trouve plus réactif de mettre sur place une structure et des critères clairs plutôt que de gérer des milliers de sans-papiers à posteriori.
Sinon pour la comparaison avec l'Europe, la situation de l'emploi, de la retraite et du logement n'a rien à voir ici. A compétences égales, tu choisis carrément l'entreprise ou tu veux travailler ici car il y a tellement de postes ouverts, en tout cas dans certains domaines. Figure-toi que l'année dernière j'ai reçu une prime de 2000$ parce que j'ai recommandé une fille dans ma boîte et elle a été prise. J'ai rarement ressenti cette impression de rivalité entre employeurs pour décrocher les meilleurs candidats.
Pour le logement, tu choisis le quartier que tu veux d'abord, ensuite tu as plein de logements dispo en tout cas à Montréal, à un loyer et taille raisonnables comparés à l'Europe. Donc moi je dis à tous les jeunes que je connais de venir ici s'ils ont la force de laisser papa-maman, de galérer un peu qlq mois, et surtout s'ils ont un profil de battant. C'est une expérience intéressante à vivre.

Par contre, avec un gamin ou deux, comme dit Miangaly, c'est moins évident...
L'individualisme, je le vis différemment, mais c'est un autre débat !

Écrit par : Lilia | mercredi, 23 avril 2008

il n'y avait pas de blague ! la citation complète de cette vieille chanson est :
"tsy fidiny ho anay ny ho any an-tsiraka
fa ny fahoriana mahazaka maniraka"

en bref, nécessité fait loi, si on doit supporter le froid pour vivre, eh bien on y va.
je suis on ne peut plus sérieux là :-)

Écrit par : Rajiosy | mercredi, 23 avril 2008

Lilia> J'etais 'plus ou moins' consciente que j'etais hors-sujet par rapport a ton post, ne m'en veux pas trop dis? Je reviendrai par ici apres-demain, apres la tempete.

Et il fait toujours aussi froid a l'Ouest. Pas envie de nous faire une petite visite Rajiosy?

Écrit par : miangaly | jeudi, 24 avril 2008

@ Miangaly. Je n'ai pas trouvé que tu étais off topic. Au contraire, tu enrichis le débat.
Mais mon post semble porter à confusion, comme si j'encourageais l'immigration et que tout est beau ici... cf le comment de Rajiosy sur le post sur le travail des enfants qui suit.
Je pense faire la part des choses, mais c'est vrai que je suis optimiste

Sinon il y a un big orage ici.... pffff c'est l'été je te dis

Bon courage à toi pour l'hiver qui n'en finit pas !

Écrit par : Lilia | jeudi, 24 avril 2008

@ Rajiosy. ben justement le choix du groupe 2 est éclairé et je dirais sans véritable "nécessité" au sens prosaïque du terme. Et c'est là que ça devient intéressant d'en discuter quand on se rencontre.

Écrit par : Lilia | jeudi, 24 avril 2008

Ma mere vient de me dire que l'Amerique du Nord reussit a tous, mais que "tsy ho an'ny kamo ny mipetraka aty!". Sinon tout ce que tu dis sur le Canada je pourrais dire sur mon experience US aussi, surtout en ce qui concerne l'emploi, il parait que c'est la recession mais les chasseurs de tete ne doivent pas avoir recu le message, vu le nombre de propositions que je recois.

Écrit par : sipakv | vendredi, 25 avril 2008

@ Sipakv. Peut-être que le Canada favoriserait un peu plus que les US la qualité de vie plutôt que le $$, c'est ma perception. Qu'en penses-tu ?
Ce qui explique que l'économie canadienne soit moins performante en termes de chiffre d'affaires ... Et au sein du Canada, les régions anglophones sont plus productives aussi que les francos.

Écrit par : Lilia | mardi, 29 avril 2008

Lilia,
Je ne puis trop m'avancer, ne connaissant le Canada que par de brefs sejours de vacances dans les provinces anglophones. Peut etre ce que tu dis est valable pour le Quebec surtout, car je n'ai pas eu l'impression que les provinces anglophones etaient tres differentes des USA.

Écrit par : sipakv | mardi, 29 avril 2008

allo maman dodo! Pour revenir un peu sur cette discussion, l'immigration est un sujet graaaand comme le monde. J'ai besoin de recul, de beaucoup de recul mais aussi de beaucoup de recherches avant de pouvoir aller plus loin ... Merci a toi de m'avoir forcee a y reflechir :-) car sinon mes meninges auraient indefiniment esquive le sujet!

On est match nul aujourd'hui: il fait aussi +17 chez nous!!!

Écrit par : miangaly | lundi, 05 mai 2008

@ sipakv. ma vision des US est inersement aussi limitée. Mais gageons que le Canada est plus social qd même, j'ai des entrées d'argent automatiqure du gvt fédéral inattendues sur mon compte depuis mon accouchement :D
Aujourd'hui j'ai appris que les frais de garderies privées à 30 ou 40$ par jour peuvent être remboursés jusqu'à 75% par le gvt !!! Apparemment c'est bcp moins évident aux USA pour ça ;)

@ miangaly. j'ai cette ouverture (et ce recul) car je suis forte de 3 immigrations.
je crois qu'il y a avantages et inconvénients en tout mais essayer de voir au mieux les côtés positifs aide au quotidien... Bon, on continue en privé ? :)

Écrit par : Lilia | lundi, 05 mai 2008

Yeeees, en prive ;-)

Écrit par : miangaly | mercredi, 07 mai 2008

Je cherche un pediatre qui pourrait faire un suivi de la sante de ma fille comme je l'ai fait a mada mais cela semble etre impossible ici. Peut etre est-ce parce que je ne suis pas canadienne ?
Sinon le conge de maternite de un an accorde aux femmes est une motivation suffisante pour moi pour immigrer au canada ;-)

Écrit par : rondro | vendredi, 16 mai 2008

Rondro> A ma connaissance, les pediatres qui travaillent en-dehors de l'hopital des enfants sont tres rares - du moins a Calgary. On a la MERVEILLEUSE chance d'avoir un pediatre dans le drop-in clinic de notre quartier! Ce qui fait qu'on emmene la puce le voir pour des soucis dont on aimerait se debarasser le jour meme sans avoir a attendre d'avoir un rdv avec le medecin de famille la semaine d'apres. Les enfants doivent passer par le medecin de famille tout comme ses parents. Je ne crois pas du tout que c'est pcq tu n'es pas canadienne. Mais je ne sais pas, ca peut aussi varier d'une province a l'autre ...

Écrit par : miangaly | dimanche, 18 mai 2008

Bonjour Rondro et Miangaly.
Merci pour vos interventions sur ce sujet. Pour la maternité, Rondro, il y a une grosse différence entre les provinces pour les prestations. Je sais que le Québec a le meilleur programme pour le congé de maternité-parental. J'ai pratiquement le même montant en net que quand je travaillais, c'est pour dire.... (en fait c'est parce que les impôts sont beaucoup moins élevés et que surtout je mettais beaucoup de RRSP de côté avant) Mais le programme est hyper intéressant qd même je trouve. Donc je te conseille de bien étudier la question et d'éventuellement déménager de l'autre côté de la Rivière (Hull, Gatineau) si possible.

Pour le pédiâtre, je n'ai eu aucun problème, une copine m'avait donné le numéro de la sienne avant même que j'accouche et elle a accepté Naomi sans problème (puis elle est charmante avec ça) Mais je sais qu'il y a beaucoup de problèmes pour les autres personnes qui en cherchent. J'ai donné les coordonnées de la mienne à tous ceux que je rencontre qui en veulent.

Je pense que tu devrais éplucher les pages jaunes ou les listes de l'Ordre de ta région. Ou encore demander à ta pharmacienne la liste de ceux de ton coin qui sont les meilleurs. Si tu la connais bien, elle ne fera pas de problème. C'est comme ça que j'ai trouvé ma gynéco (une perle aussi celle-là)... je veux dire la médecin mais la pharmacienne aussi, tiens !!! J'ai dû en appeler une bonne dizaine avant de trouver une qui prenais sans que j'aie à être enceinte avant.

Voilà, j'espère t'avoir un peu éclairer.

Merci les filles !

Écrit par : Lilia | dimanche, 18 mai 2008

Pour les chiffres, le Canada recoit 250000 immigrants par an et d'apres le globe and mail, 60% quittent dans les 10 ans (la plupart les 5 premieres annees). C'est ce qui explique que la population ne s'accroisse pas dans le meme rythme.

Mon experience d'ingenieur ici montre que les compagnies sont tres orientees court terme. Beaucoup plus qu'en France. La rigueur industrielle et l'analyse ici c'est un luxe. Je ne vois pas de futur dans ces metiers au Canada et je ne recommanderais pas a mes amis d'immigrer.

Hiram.

Écrit par : Hiram | vendredi, 06 juin 2008

@ Hiram. Être ingénieur au Canada est moins prestigieux qu'en France puisque c'est plus accessible (niveau licence) mais l'Ordre des ingénieurs est très exigeant et c'est difficile de passer quand ton diplôme est étranger. Mais après sur le marché du travail, il y a plus d'opportunités d'emplois avec de meilleurs salaires qu'en France. Je dirais que c'est plus pratico-pratique ici mais tu peux vraiment t'épanouir si tu trouves ta voie dans ton domaine.
Par exemple, monter sa boîte est beaucoup plus simple qu'en France avec moins de charges sociales. Mais encore faut-il oser se lancer, ce qui n'est pas toujours évident, je le reconnais.
Merci pour ce commentaire instructif et bienvenue ici Hiram

Écrit par : Lilia | lundi, 09 juin 2008

Il existe tout un débat et sur l'immigration au Canada, et au Québec en particulier. Il vaut la peine de s'informer pour ceux qui projettent d' émigrer au Quebec et qui veulent savoir où ils "mettent les pieds". Je signale l'existence d'un site pour comprendre à quoi s'attendre en matière de demande de résidence permanente (RP), de Certificat de sélection du Quebec (CSQ) etc., par Foulque d'Origny:
http://www.immigration-quebec.fr ou ici

Écrit par : Immigrer au Quebec | lundi, 01 septembre 2008

Bonjour, je viens tout juste de lire vos commentaires, je voulais savoir si quelqu'un parmis vous pourait m'aider à trouver les bons formulaires d'immigration pour le Canada ou le quebeque.
Merci

Écrit par : Benhamed | dimanche, 06 décembre 2009

 

© 2006 Copyright, Design & Textes de Lilia
Pour toute question, me contacter